Skip to content
from the July 2015 issue

Izina

L’histoire s’en souviendra de cet homme
Nos petits enfants l’étudieront entre deux recréations
Les vieilles femmes en parleront comme une étrange énigme
Un mythe, une excentrique aberration…
Les vieillards s’en brosseront les épaules
La lesson finie, les enfants se précipiteront dans la grande cour
Pour jouer ‘ubute’, au loup
Et les mamans lâcheront un léger soupir
En entendant les enfants crier:
Peter ninde? Ni wewe, ni wewe
Que est Pierre? C’est toi, c’est toi.
Il n’y aura plus de loup dans les cours des vastes écoles,
Il n’y aura que le souvenir d’un homme
Etrange, seul face à un peuple ridé,
On parlera de lessive de jeunes hommes,
De calculs arithmétiques, de théorèmes de Pythagore
D’équations rocambolesques de mandats
D’absurdes contes que feront ricaner les adolescents
Et frémir les petits anges
On racontera qu’il naquit avant la honte,
Et bien d’autres méchantes légendes
Un accident dans l’histoire bien cabossée
D’une si verte contrée…
L’on dira qu’il fut un vaillant combattant
Qu’il vaincu les plus terribles guerres
Mais en oublia d’en gagner une, souveraine:
éternelle:
 

Izina

Read more from the July 2015 issue
Like what you read? Help WWB bring you the best new writing from around the world.