Skip to content
Double your impact with a donation to the WWB Future Fund, now through 6/20! Click to donate.
from the May 2021 issue

Dites à la tombe

Et
Dites à la tombe, sans orgueil
Là finit le poème
Là saignent les identités, les prières
Et, voyez
Là aussi renaît la Nation

Et puisqu’un pays n’a qu’une langue
Celle de son avenir, de son peuple
              Je sortirai la mienne
                             Même perforée

Et puisqu’on ne s’exile
Ne blesse sa terre
Je serai, pour ma Nation
Le berger éternel

Read more from the May 2021 issue
Like what you read? Help WWB bring you the best new writing from around the world.